Portraits

Qui se cache derrière ce réseau? (dans l’ordre alphabétique des prénoms)

Alexia Rossé a réalisé un Bachelor en Sciences Sociales et Psychologie puis un Master en fondements et pratiques de la durabilité à l’Université de Lausanne. Elle travaille actuellement en tant queje  collaboratrice au laboratoire de transition intérieure au sein de l’organisation Pain pour le prochain. Préoccupée par les dégradations environnementales, l’écopsychologie lui apparaît comme un chemin possible afin de changer notre manière de voir, de faire et d’être avec la nature, les êtres vivants et nous-mêmes.

Depuis 2013, Elise Magnenat s’occupe du secteur Nature et Santé de Pôle Sud, dont la vision est de soutenir les gens ordinaire à devenir des acteurs de changement pour un monde durable. En 2016, elle participe à la création de l’association Rovéréaz et son Jardin aux mille mains aux portes de Lausanne. Profondément engagée en faveur de l’écologie et de la transition, Elise profite de chaque occasion pour se retrouver dans la nature et partager sa passion avec d’autres : immersion en forêt, permaculture ou récolte de plantes sauvages comestibles.

Manuela Fernández, je suis politologue/géographe de formation et doctoresse en sciences de l’environnement, avec un fort intérêt sur les enjeux politique- environnementales. Je me suis spécialisée sur les dimensions culturelles, politiques et sociales de catastrophes et promeus une approche intégrale pour faire face aux défis écologiques et sociétaux. Je suis originaire d’Argentine, avec une grande expérience de travail en Amérique Latine, j’apporte lors de mes animations un regard et un savoir-faire provenant des cultures lointaines ainsi qu’une approche sensorielle pour se relier aux vivants.

Micaël Metry : Je suis géographe de formation, écopsychologue de cœur et militant écologiste dans mon engagement. Ainsi, j’anime des ateliers et stages de transition écologique qui sont largement inspirés du Travail qui Relie. Par ailleurs, je m’engage à implanter le mouvement de la Transition en Suisse romande. Mon intention est d’éveiller et de sensibiliser les consciences à l’écologie, tisser des liens et accompagner les transitions personnelles et collectives.

Michel Maxime Egger. Sociologue et écothéologien, il est responsable du Laboratoire de «transition intérieure» à l’ONG suisse Pain pour le prochain, qui promeut, entre autres, les outils de l’écopsychologie comme le «Travail qui relie», auquel il a été initié par l’équipe de Terr’Eveille. Il est auteur de plusieurs ouvrages sur l’écologie intérieure, notamment Soigner l’esprit, guérir la Terre – Introduction à l’écopsychologie (Labor et Fides, 2015) et Ecopsychologie – Retrouver notre lien avec la Terre (Jouvence, 2017). Il anime le réseau www.trilogies.org, qui offre des textes sur les relations profondes à la Terre.

Nicole Graber a bénéficié d’une formation en architecture du paysage et travaille à présent dans un bureau d’écologie, où elle traite les thématiques « nature en ville » et paysage. Après avoir siégé pendant 10 ans dans un législatif communal, elle continue s’impliquer dans l’action citoyenne (groupe thématique: transition / décroissance). Depuis peu, elle a repris la pratique de la musique (chant et saxophone), commencé des activités en lien avec le mouvement et entrepris des démarches pour se former en écopsychologie.

Nikola Sanz est psychologue, formateur, cinéaste documentaire, passionné de voyage et de bicyclette – et de la combinaison des deux!
Nikola est particulièrement actif dans le champs de l’éducation et de la pédagogie, animant des formations et des ateliers de communication et de gestion de conflit. Fermement engagé pour l’écologie et la transition, Nikola s’évertue à relier respect de l’environnement et respect de soi, harmonie interne et harmonie avec ce qui nous entoure.

Noémie Cheval : Mon cœur, mes mains et ma tête s’orientent radicalement vers le ralentissement, la culture du changement de cap et la reliance avec le vivant. Anthropologue, designeuse en permaculture humaine et formatrice passionnée, j’ai à cœur d’accompagner des personnes et des groupes sur le chemin de la transition en Suisse et en Belgique. Le Travail qui Relie répond à un appel que j’ai senti dès l’enfance et que j’ai à cœur de transmettre. Pour se faire, je collabore avec l’association Terr’éveille, le Réseau Transition.be, le laboratoire de transition intérieure et je développe des ateliers TQR gardiennes du vivant.

Sarah Koller : Après des études en psychologie et en sciences de l’environnement, je lie aujourd’hui ces deux domaines dans une recherche de doctorat à l’Université de Lausanne qui porte sur les ressorts existentiels d’une transition économique post-croissance. L’écopsychologie m’intéresse particulièrement depuis plusieurs années, et je co-anime des ateliers inspirés du Travail qui Relie.

Xavier Gravend-Tirole: Profondément théologien et chercheur de sens, mon travail intellectuel s’interroge sur les différents défis émanant du pluralisme religieux et des mutations sociopolitiques contemporaines. Plus précisément ici, une partie de mes engagements touche la justice sociale et écologique, et les liens que l’on peut (doit !) faire entre ceux-ci et la question spirituelle. Aujourd’hui aumônier à l’EPFL, j’écris un peu moins, mais cela me permet de concrétiser mes engagements vis-à-vis de l’écospiritualité comme de l’écopsychologie autrement, à travers un travail plus pratique et tangible.

Yvan Rytz Géographe, environnementaliste, il détient notamment un MSc en sciences holistiques du Schumacher College en Angleterre. Il a vécu dans plusieurs communautés, dont Findhorn en Ecosse. Il a été formé comme guide en Rites de Passage en nature
(School of Lost Borders en Californie), comme formateur pour la Pratique du Conseil (cercles de parole – Ojai, Californie) et intervient dans des formations un peu partout dans le monde dans le domaine de l’écopsychologie, des rites de passage et du leadership durable. Très engagé également en politique, il est aujourd’hui collaborateur personnel de la conseillère d’Etat Béatrice Métraux dans le canton de Vaud.